Comment tricoter une casquette gavroche ?

L’apparition de la casquette en gavroche remonte au XIX ème siècle. Elle a su traverser le temps. Il s’agit d’un accessoire de mode qui s’adapte à toutes les saisons et à toutes les formes de visage. Si vous aimez faire du bricolage à vos heures perdues, voici comment tricoter une casquette gavroche.

Le matériel nécessaire

Pour tricoter une casquette gavroche, vous avez besoin :

A voir aussi : Buzz Cut : secrets de la coupe courte masculine et conseils de style

Puisque ce type de casquette est réversible, vous pouvez prévoir 2 différents tissus. Mais, si vous souhaitez obtenir un rendu bicolore, l’idéal serait d’aller à 4 tissus.

La coupure de 3 pièces

Le tricotage se fera selon 3 différentes pièces. En effet, la première sera composée d’un triangle que vous couperez 6 fois, notamment dans un tissu A et 6 autre fois dans un tissu B. La deuxième pièce est une visière qui sera coupée 1 fois dans le tissu A et dans le tissu B. Pendant que vous y êtes, prenez le soin de procéder à la coupure de 2 visières en entoilage. Cela permettra de renforcer la pièce.

La troisième pièce est une bande que vous couperez 1 fois dans le tissu A ou dans un tissu A’ et 1 fois dans le tissu B ou un tissu B’. Elle doit être de 61,4 cm par 3,8 cm. Notons que les différentes marges de coutures doivent être incluses. Elles sont de 0,7 cm. Quant au tour de tête, vous avez la possibilité d’ajuster votre casquette à l’aide de l’élastique au dos.

L’entoilage, le haut, la bande contrastante et le bouton

Après la coupure des trois pièces, vous procédez à l’entoilage. Cette étape consiste à entoiler les visières A et B que vous avez précédemment coupées. Après cela, vous pourrez constituer le haut en cousant les triangles. À cet effet, évitez de coudre jusqu’au bout de la pointe. Faites plutôt une couture par 3 avant de regrouper les 2 moitiés de la casquette.

Une fois le haut obtenu, vous pouvez, à présent, réaliser la bande contrastante. Pour y parvenir, faites un assemblage de la bande endroit contre endroit, de préférence sur le petit côté et sur la casquette. Cependant, sachez que la bande doit être légèrement inférieure à la circonférence de votre casquette. Cela étant, maintenez-la tendue lors de la couture. Vous avez aussi la possibilité de faufiler.

La bande contrastante achevée, c’est le moment d’installer le bouton. Pour le faire, il suffit de le coudre de façon à ce qu’il soit recouvert, notamment sur le haut de votre casquette. Vous ferez pareil pour la casquette en tissu B.

L’élastique et la visière

Pour mettre l’élastique sur la casquette, servez-vous d’un morceau d’élastique de 3 cm. Ensuite, cousez-le à 2 cm à côté de la couture dos de votre casquette. C’est après cela que vous pourrez l’étirer délicatement avant de fixer une épingle. Pour obtenir un meilleur étirement, essayez simplement la casquette. Si vous trouvez la marge qui vous convient, il vous revient de faire la couture du deuxième bout de l’élastique.

L’étape suivante consiste à mettre la visière de la casquette gavroche. Pour y arriver, vous devez coudre cette dernière, endroit contre endroit puis la retourner. Il n’est pas nécessaire de faire une surpiqûre si vous constatez que votre entoilage est assez épais. Cependant, n’hésitez pas à en faire si vous cela vous convient.

Par ailleurs, pour réussir la prochaine étape du tricotage de votre casquette, faites une piqûre au niveau des marges. Cela vous permettra de renforcer les 2 morceaux de votre visière qui sera par la suite attachée à la casquette.

L’assemblage : la dernière étape du tricotage

L’assemblage est la dernière étape dans le processus du tricotage de la casquette gavroche. Il s’agit de réunir les 2 casquettes, endroit contre endroit. Pour le réussir, insérez la visière à l’intérieur puis épinglez l’ensemble en prenant le soin de laisser une ouverture de 5 à 6 cm sur un côté.  

À cet effet, cette ouverture ne doit pas être faite devant en raison de la présence de la visière. Évitez aussi de la faire au dos puisqu’il s’y trouve des élastiques. Cela étant, réalisez une piqûre et retournez votre casquette à l’endroit. Et pour finir, vous n’aurez qu’à fermer le trou à partir d’un point invisible.

Les finitions et les embellissements

Une fois l’assemblage terminé, il est temps d’apporter les finitions et les embellissements à votre casquette gavroche. Vous pouvez choisir de réaliser un bord côtelé pour donner une touche plus élégante à votre création. Pour cela, relevez les mailles tout autour du bord de la casquette avec des aiguilles plus petites que celles utilisées précédemment. Tricotez ensuite quelques rangs en point côtes 1×1 ou 2×2 selon vos préférences.

Vous pouvez ajouter des détails décoratifs tels que des boutons, des fleurs tricotées ou même une petite broderie. Laissez libre cours à votre créativité pour personnaliser votre casquette selon vos goûts et envies.

Pour une finition impeccable, pensez aussi à rentrer tous les fils qui dépassent grâce à une aiguille à laine. Cela permettra d’éviter tout risque d’accrochage et donnera un aspect soigné à votre ouvrage.

N’hésitez pas à bloquer votre casquette gavroche afin qu’elle conserve sa forme lorsqu’elle est portée. Vous pouvez le faire en humidifiant légèrement l’ouvrage puis en le mettant en forme sur un support adapté (comme un mannequin) jusqu’à ce qu’il sèche complètement.

Les variations de motif et de couleur

Les variations de motif et de couleur permettent d’apporter une touche d’originalité à votre casquette gavroche. Vous pouvez choisir parmi une multitude d’options pour créer un design unique qui correspondra à votre style.

Pensez aux motifs que vous souhaitez intégrer dans votre tricot. Le point mousse est classique et intemporel, offrant une texture douce et moelleuse. Si vous préférez un motif plus sophistiqué, le point jersey peut être une option intéressante. Il donne un rendu lisse et uniforme sur l’endroit du tricot tandis que l’envers présente des rangs de mailles envers.

Si vous êtes habile avec les techniques avancées du tricot, vous pouvez aussi incorporer des points fantaisie tels que le point torsadé ou le point ajouré. Ces motifs ajoutent de la complexité au tricotage tout en créant des détails visuellement attrayants.

En ce qui concerne les couleurs, laissez libre cours à votre imagination ! Optez pour des teintures vibrantes pour apporter une note audacieuse à votre casquette gavroche ou choisissez des nuances plus neutres pour un look chic et discret. N’hésitez pas non plus à jouer avec les contrastes en utilisant différentes couleurs pour chaque partie de la casquette (bordure, bandeau, calotte).

Pour encore plus de personnalisation, pourquoi ne pas essayer le jacquard ? Cette technique consiste à intégrer plusieurs fils de couleurs différentes dans le même rang afin de créer des motifs complexes comme des rayures ou des motifs géométriques.

Quel que soit votre choix en matière de motif et de couleur, veillez à bien coordonner tous les éléments pour obtenir un résultat harmonieux. Pensez à bien tenir compte des saisons et des tendances actuelles pour créer une casquette gavroche qui se démarquera avec style.

La création d’une casquette gavroche est l’occasion idéale de mettre en valeur votre talent de tricoteur tout en ajoutant une pièce unique à votre garde-robe. Grâce aux différentes étapes du tricotage, à l’assemblage soigné et aux variations infinies de motifs et de couleurs, vous pouvez exprimer votre créativité tout en réalisant un accessoire mode qui ne passera pas inaperçu. Alors n’hésitez plus, prenez vos aiguilles et lancez-vous dans cette aventure passionnante !